Ce Week-end j'étais en compagnie de Mélodie et Etienne sur Châteauroux pour couvrir leur mariage.

Les mariés avaient choisi pour leurs photos de couple le parc des Planches à Saint-Maur.

Le lieu très sympathique, était malheureusement bien humide à cause des pluies de la veille. Ce paramètre a légèrement compliqué la séance et limité les déplacements.  Quelques astuces ont tout de même permis de varier les poses et la robe est arrivée immaculée jusqu'à la mairie.

Sophie et Dimitri se sont dit oui entre Couzeix et Limoges.

Voici quelques photos de cette belle journée que j'ai eu plaisir à couvrir.

 

 

La journée ayant été très riche, les photos de couple ont été faites quelques jours plus tard entre Limoges, Isle et Bosmie l'aiguille.

Depuis un an j'ai effectué plusieurs explorations urbaines (urbex). Lors des ces explorations, il est fréquent de rencontrer des tags qui gâchent le paysage,

mais parfois on trouve de petites perles en voici un florilège.

 

Dans le lot on trouve quelques personnages de dessins animés, Denver le dernier Dinosaure ????? Bob l’éponge, ...

Cette série se termine sur quelques Extra Terrestres.

 

Depuis mon enfance, je passe devant cette mine désaffectée sans jamais y avoir mis les pieds. Mon nouveau boitier en phase de test et mes bonnes résolutions pour l’année m’ont poussé à franchir le pas.

 

Les deux premiers bâtiments sont décevants d’un point de vue architectural mais ils sont habités de traces du passé qui rendent l’escapade photographique d’ores et déjà fructueuse.

 

 

Vient ensuite une série de bâtiments du type de ceux que l’on peut espérer trouver dans un tel lieu : des trémies, des arches, une tour … Le parfait décor pour tourner le train de la mine fantôme VI.

 

 

La visite se poursuit en direction d’une façade percée d’une ouverture accessible. Ce que l’on découvre par cette fenêtre est absolument effarant. Ce mur n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg. Le bâtiment qui fait plus de 75 m de long selon les cartes IGN descend le long de la vallée. Sur le sol de cet escalier géant, on distingue les chenaux que devait emprunter le minerai lors de son cheminement dans cette immense bâtisse.

 


Pour finir on arrive sur les monticules de minerai rejeté après les traitements. Depuis l’arrêt de l’activité minière il y a plusieurs dizaines d’années, la végétation n’a toujours pas repris ses droits sur ce tas de déchet ! Cela ne présage rien de bon pour l’environnement.